Frédéric Pineau, le talent discret de la génération montante

On le voit de plus en plus apparaître en fin de concert pour saluer le public aux côtés du chef d’orchestre. Il est discret, toujours souriant, précis sans être contraint. Frédéric Pineau cumule de plus en plus de postes de chef de chœur avec un véritable talent.

Nous n’avons pas trouvé sur internet les interprétations les plus saisissantes, mais on lui doit d’avoir littéralement sauvé la IXème de Beethoven avec l’opéra de Rouen l’an dernier.

Voici, avec la qualité passable de l’enregistrement un clin d’oeil à un jeune chef à suivre assurément.

Publicités