Raquele Magalhães, le feutre félin de la flûte

Si la flûte est parfois (trop) saillante, voire stridente, voici une belle occasion de profiter de tout le feutre quasiment félin de l’instrument qui sous les doigts de Raquele Magalhães se fait félin. Pas d’aspérité incongrue, le vif conserve la soie du mouvement lent et ce dernier l’éclat du vif, avec un équilibre apaisant.

Raquele Magalhães donnera avec les jeunes chambristes les symphonies de Beethoven transcrites par Hummel au cours de l’année Beethoven 2020.

Publicités